Petites astuces pour garder le moral quand tout va mal!

Comment rester sereine en période de crise sans se voiler la face ?

Bonjour les amies!

Nous y sommes, la deuxième vague du Covid est là, et avec elle les restrictions de liberté, un avant-goût de la crise économique et la crainte de l’avenir. Et comme si cela ne suffisait pas, la tempête Alex et le destin tragique de Samuel Paty entament encore notre optimisme et nos repères s’effritent. Comme tout le monde, les jolies quinquas vont surfer au mieux pour garder à fond le moral! Je vous propose ici mes petites astuces ou pensées pour rester sereine en cette période anxiogène. Allez, l’avantage c’est qu’avec tout ça, on en oublie presque les affres de la ménopause…!😄

Je ne fais pas l’autruche

L’idée pour rester zen, c’est d’accepter pleinement les difficultés du moment présent et de laisser monter ses pensées négatives plutôt que de les rejeter ou les dénigrer. Je ne refuse pas de voir la réalité et ses dangers. Il ne s’agit pas de se vautrer dans la déprime ou d’épandre sans retenue ses angoisses, mais de s’autoriser à exprimer le plus simplement possible ses craintes ou son anxiété pour mieux rebondir. Quand on s’habitue à ne plus accumuler ses angoisses, elles remontent sans fracas.

Autruche tête dans le sable

Le fait de ne pas être dans le déni, d’écouter nos peurs et d’échanger autour de soi libère nos tensions physiques profondes et nous rappelle que nous ne sommes pas seules, cela réconforte.

J’appelle les copines et je vide mon sac!

Je profite pleinement de ce que j’ai et de ceux que j’aime

Quand on y réfléchit bien, peu de choses changent dans notre quotidien, c’est juste notre regard qui change. C’est bon de se concentrer sur tous ces petits bonheurs intacts : un bon bouquin, une promenade, se sentir belle, échanger avec un être cher (même par téléphone), chérir ses enfants et petits-enfants (même à distance), profiter d’un bouquet de fleurs, une œuvre d’art, un bout de jardin, une séance de sport, de shopping, une recette de cuisine, une bonne série, etc.

Merci

« Ne gâchez pas ce que vous avez

en désirant ce que vous n’avez pas »

Epicure

Continuer de profiter* pleinement de ce qu’on a et de ceux qu’on aime, tout en respectant les restrictions, contribue moralement mais aussi physiologiquement à notre bien-être. La sécrétion de sérotonine (vous savez, l’hormone de l’humeur et du bonheur) n’est pas anodine. Elle permet à toutes nos petites cellules d’aborder l’avenir avec plus de confiance et d’optimisme.

*Pour profiter pleinement il faut bien sûr s’autoriser à profiter, ne pas avoir honte de s’octroyer des moments de plaisir.

Je fais un gâteau et j’invite mon voisin!

Je m’aère

On ne le dit jamais assez, rien de tel qu’une bonne marche, un tour de vélo ou une séance de sport pour s’aérer l’esprit et voir la vie du meilleur côté🏃‍♀ !

Je (re)commence le sport!

Je positive davantage!

C’est très en vogue de voir le verre à moitié plein. Je ne suis pas très sensible aux courants actuels quasi-religieux de la pensée positive « je fais confiance à l’Univers, tout ce qui arrive est juste et parfait »… la Gauloise que je suis a du mal avec les mantras et la contagiosité du bonheur !

Mais à défaut d’un dosage équilibré de pensées négatives et positives, je concède que nourrir davantage son quotidien de pensées positives, exprimer une certaine gratitude envers tout ce qui va bien et se tenir loin du buzz médiatique anxiogène, font incontestablement du bien au moral.

Je ne reste pas tous les jours scotchée au JT !

Vive l’humour!

« La vie devient une chose délicieuse, aussitôt qu’on décide de ne plus la prendre au sérieux ».

Henry de Montherlant.

Couvre-feu-humour-Fleur-de-Mamoot

Particulièrement en temps de crise, on mesure la puissance de l’humour. C’est un remède inégalé pour résister au stress et à l’incertitude. Ils stimule notre bonne humeur, change positivement notre vision des choses.

Je ne manque pas une occasion de rire!

Mon bonheur dépend de moi !

A tous les adeptes de la pensée positive, le Covid est une chance inouïe puisque c’est une épreuve et une leçon de la vie qu’ils pourront transformer en tremplin vers le bonheur😁! Allez, sans me moquer, je dirais que le bonheur est avant tout une volonté intime, un état d’esprit qui ne craint pas le Covid.

Je construis mon bonheur contre tout!

Besoin d’un petit coup de pouce pour déstresser et mieux dormir?

Boostez naturellement votre sérotonine en cliquant sur la vignette >>

Voilà les amies! ❤

  • Et vous, comment appréhendez-vous cette période ? Etes-vous du genre optimiste ou pessimiste?
  • Quelles sont vos petites astuces de quinqua pour avancer au mieux avec le Covid?

J’aime vos commentaires! N’hésitez pas à partager vos impressions et vos bons petits plans avec toutes les lectrices! Pour cela il suffit de créer un compte WordPress avec juste une adresse mail lors de votre premier commentaire.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez vous abonner gratuitement par e-mail pour recevoir mes prochains billets dans votre messagerie.

En bas de page, vous pouvez aussi liker ma page Facebook ou me retrouver au choix sur Instagram  Pinterest et Twitter.

43 commentaires

  1. Bonjour Les Jolies Quinquas…
    Voila un article qui résume bien le traitement anti stress et morosité.
    Je dirais bien » on fait comme on peut », mais non!! Je pense vraiment que s’adapter est la meilleure solution , et quand je dis s’adapter c’est aussi « prendre en main  » et » garder la main » sur son quotidien.
    Perso je travaille dans le milieu scolaire donc « gaffe covid ».. .donc on en parle beaucoup avec les enfants, on prend du temps pour expliquer…
    Le sport lui aussi est pour moi essentiel…donc l’arrêt d’activites me fait reprendre la marche rapide 2 fois/ semaine, le tai chi c’est dehors tant que le temps le permet.. et quelques exercices de *barre sol* à la maison seule.
    Pat temps libre on téléphone un peu plus et ça permet de décompresser et de rire (pas toujours hein, faut pas exagerer😉😉)
    Et j’ai de la chance de pouvoir m’échapper dans ma maison à la montagne , m’occuper des agneaux des chiens de mes amis agriculteurs et ça c’est divin
    Si j’y ajoute un petit cadeau de shopping alors la !!!
    Ma seule vrai demande sera que les gens que j’aime restent en bonne santé et pour cela je les ai bien briefés
    Surtout continuez vos articles , je vais de ce pas commander un livre dont vous avez parlé.
    Bonne journée à vous😊😊

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Muriel! C’est très gentil de votre part, merci beaucoup de nous partager votre ressenti et votre expérience, j’imagine bien qu’en milieu scolaire la communication est essentielle, et ce ne doit pas être simple de maintenir la vigilance. Merci aussi pour vos encouragements, c’est très motivant pour moi😉😊! Bon week-end à vous et bon Taiï chi!

      J'aime

  2. Coucou
    Heureusement je n’ai pas attendu la covid pour être optimiste!!! Les douloureuses épreuves de la vie me l’ont enseigné il y a bien longtemps déjà!
    Oui… chaque « petit bonheur » du quotidien est important!!! 🥰🔆

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour,,
    Merci pour cet article c’est les petits instants de bonheur qui nous guident effectivement. Pour moi le yoga est essentiel pour traverser les moments compliqués et l’observation de la nature également les oiseaux, les paysages, les étoiles… Prenez soin de vous

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ce retour, c’est gentil. J’ai découvert les bienfaits du yoga depuis peu, c’est vrai que cette discipline est une source de paix intérieure. Vous faites bien aussi de souligner l’importance de la nature en ces moments. Je vous souhaite un bon week-end !😉🌿

      J'aime

  4. Très bien dit! Oui en ces temps difficiles on ne peut pas se permettre se faire l’autruche. On se retrouve démuni de toutes les habitudes du quotidien et on doit se trouver de nouvelles routines. Rien de bien rassurant. Nous pouvons cependant porter un regard éclairé et bienveillant sur tout ce qui fait notre vie et nous réjouir de petites choses, réapprendre pas à pas a apprécier ce qui nous paraissait insignifiant. Essayer de positiver un maximum est plus qu’une thérapie en ce moment !

    Aimé par 1 personne

  5. Mon petit bonheur, c’est de te lire …! C’est comme le coup de fil de la bonne copine, vider son sac et hop ça va mieux, attention tout de même de ne pas remplir celui de la copine et penser à lui laisser son temps de parole 🙂 On connait toutes, ouiiiii j’espère ne pas être un cas unique, cette copine qui nous épuise par ses jérémiades 😦
    un exemple de la positive attitude et de ses conséquences : il pleuvait quand je me suis levée, le temps de me faire un café, le ciel s’éclaircit et m’offre un superbe arc-en-ciel !!! Bon faut pas exagérer non plus, s’il pleut chez vous et que ça continue malgré un énième café, ne criez pas tout de suite au mensonge 🙂 il faut alors se dire que la pluie est nécessaire et que vous serez trop jolie dans votre nouveau ciré jaune, si, si : c’est ça la positive attitude 🙂
    Merci Isa
    PS; il y avait vraiment un arc en ciel:)
    Chantal

    Aimé par 1 personne

    1. Haha! C’est adorable😊 ton compliment me va droit au cœur! D’autant qu’il provient d’une lectrice aux supers pouvoirs👳‍♀️🌤🌈 et qui, comme moi, ne supporte pas les jérémiades sans fin! Vider son sac oui, mais échanger et écouter ce que nous dit l’autre, c’est mieux! Enfin, à une bonne copine on peut tout dire, même qu’elle nous saoule quand c’est le cas😅 Je te souhaite un excellent week-end!

      J'aime

  6. Coucou isa, il est clair que cette période est particulièrement anxiogène. Pour ne pas sombrer dans la morosité, je pratique la gratitude ! J’ai conscience d’être une privilégiée. J’aime ma vie et mes proches sont en bonne santé. Je profite surtout de chaque petit moment de bonheur ! Super article 👍 bon week-end 💋💋

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour Isa c’est le pouvoir de l’accueil. Cette crise et d’ailleurs toutes les crises nous confrontent à l’impermanence et au fait que le changement est inéluctable. Nos visages, nos corps et nos pensées se transforment et nos vies aussi. On se rend compte des pertes à posteriori. Perte de liberté en ce moment mais nous avons celle d’être à l’abri et en sécurité dans un logement accueillant et de la nourriture ce qui n’est pas le cas pour le reste de la planète. J’aime penser au fait que j’ai ce confort de pouvoir créer et travailler avec passion et être bien entourée. Partir en week-end me manque, programmer un voyage aussi. Mais cela redonne la valeur à ces envies qui nous paraissaient simples à obtenir. Choisir de positiver bien sûr et garder le droit d’être triste, d’avoir des moments plus sombres. D’ailleurs nos rêves traduisent ces peurs et elles sont bien là, je le constate en ce moment. Alors bon week-end profitons des journées à l’extérieur et des soirées à l’intérieur 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Stéphanie! Merci pour cet éclairage, tu sais toujours trouver les mots justes. Concernant le Covid, la privation de libertés n’est rien de vraiment difficile je trouve par rapport à l’enjeu sanitaire, je crains plus le risque d’une pauvreté accrue aussi dans notre pays et d’une dette démentielle pour nos enfants. Alors oui, il nous faut profiter de ce qui est bon à prendre aujourd’hui, positiver ca nous sommes encore si bien lotis par rapport à d’autres, tu as raison! Bon week-end!😉🌤

      Aimé par 1 personne

  8. Bonjour Isa,
    Merci pour ce billet d’actualité qui nous fait réfléchir sans faire l’autruche, car oui nous sommes dans une période anxiogène mais il ne faut pas s’arrêter de vivre. Même ce couvre feu qui dérange et qui pénalise les restaurateurs et les bars je le conçois tout à fait mais nous avons été confiné 2 mois alors ne pas sortir pendant un certain temps ce n’est pas la fin du monde non plus !!!!! Mon évasion c’est essentiellement l’équitation, j’oublie tout à cheval, je suis dehors au grand air et je profite de ces instants de bonheur tout en faisant du sport. Sinon bien sûr le yoga, la lecture, les séries et bien entendu préparer mon déménagement, LOL . Je te souhaite un bon week-end avec de belles balades .
    Grosses bises

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou MJ! Je suis d’accord avec toi, le couvre-feu pour ceux qui ne sont pas impactés économiquement ce n’est vraiment pas un problème, j’espère juste que cela va servir à quelque chose et qu’il ne faudra pas encore stopper tout, ce qui serait dommageable pour un très grand nombre et pour la santé économique du pays. On croise les doigts! Prends soin de toi, grosses bises et bon week-end 🐎🌈

      J'aime

  9. Très bel article, merci. De nature optimiste, je suis naturellement reconnaissante de tout ce que la vie me donne et m’a déjà donné. Ce n’est pas la situation sanitaire qui m’a « sidérée » ces derniers jours, bien que je ne fasse pas l’autruche, mais le meurtre sauvage de ce professeur m’a terrassée. Je sais que je ne suis pas la seule et je reprends peu à peu mes esprits et mes capacités de réflexion.
    Décapiter un AUTRE humain, dans un pays qui vous a accueilli, au nom … d’idées archaïques et approximativement « religieuses » qui ne concernent ni ses ressortissants ni sa culture, c’est vraiment terrible. Les conséquences seront forcément des ferments de discrimination et d’animosité, de division et de peur. Et ça… ça m’inquiète davantage qu’un virus qui sera maîtrisé tôt ou tard. L’islamisme est un poison du même type que tous les extrémismes : du fascisme. Et pour l’antidote à cela, il faut vraiment se dépêcher.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonsoir Catherine et merci à toi de nous livrer ton ressenti. Cette sauvagerie me sidère comme tous ici, et surtout le boulevard laissé depuis des années aux extrémistes dans notre pays. Tu as tellement raison, il faut se dépêcher… Nos démocraties ont l’air bien démunies pour trouver l’antidote. Les terroristes manipulateurs rient de nos ronds de jambes et cultivent l’obscurantisme, ce n’est pas gagné… Bon je vais me coucher et me changer les idées avec mon roman du moment! Bon week-end!😉🌈

      J'aime

  10. Hello ma belle, sujet de société hélas. À la lecture des commentaires je vois que tes lectrices sont plus optimistes que moi ! Même si je suis de nature plutôt gaie cette période me terrifie. L’assassinat abject de Samuel Paty m’a déprimé et j’ai peur que nous ne soyons qu’au début d’une longue liste …. Personne n’a pris de mesures depuis des années et le vers est dans le fruit hélas. Pour le Covid et les restrictions je suis touchée car ma fille ne peut plus travailler, les théâtres sont fermés et même s’ils essaient de jouer à 19 h le public ne suit pas. Quant à ma cadette elle est dans l’enseignement donc je tremble…. Alors, non, je n’arrive pas à rester sereine et à positiver. J’ai toujours cette petite musique dramatique dans ma tête et je me rends compte que le bonheur et tout ce que nous avons construit peut s’évanouir très très vite. Nous faisons semblant de rire, de sourire, de parler chiffons et de regarder nos statistiques de blog, mais dans la vraie vie tout n’est pas rose. La seule lueur de joie dans cette période sombre ma petite fille qui éclaire mes journées. J’essaie de marcher tous les matins pour contrer ma mélancolie. Bon dimanche. Bises

    J'aime

    1. Bonjour Corinne, merci de nous transmettre ton ressenti. Oui je crois aussi que l’avenir n’aura plus jamais rien à voir avec ce que nous avions connu et construit. C’est pour ça que j’ai voulu écrire cet article, parce que je crois aussi que nous devons absolument puiser notre énergie dans les choses simples qui sont encore à notre portée tous les jours, comme ton bonheur avec ta petite fille. Quand on regarde la situation dans son ensemble, on ne peut que déprimer, car il n’est plus possible de se projeter. Les faillites, le chômage et les plans sociaux touchent plus de métiers qu’on croit, même de très grosses entreprises qui avaient les reins solides (plan social chez General Electric à Montpellier où bosse mon mari, entre autre.. et comme toi j’ai un fils directement touché🙄). La dette énorme pour nos enfants, l’intégrisme horrible s’ajoutent à cela. Mais la planète n’a jamais été un monde ideal, et nous avons toujours fonctionné et profité malgré les guerres et la misère à côté, nous devons continuer à préserver nos forces dans notre quotidien qui est encore malgré tout très confortable. Le Covid dans ces conditions ne va pas durer je l’espère et nous viendrons à bout des intégristes si les gens au pouvoir se réveillent. Nous nous relèverons, notre société n’était déjà pas un modèle durable avant le Covid. Alors nous nous reiventerons en mieux, j’y crois😉🌈 Bisous Corinne, cultive tes forces, et dieu sait si tu en as!!

      J'aime

  11. Bonjour. J’ai apprécier la teneur de votre article. En tant que psycho praticien en thérapies brèves des solutions complémentaires existent dans la bienveillance. Je serais heureux d’échanger avec vous et se présenter
    Bien cordialement
    Éric

    Aimé par 1 personne

    1. Le premier déménagement est plié depuis 1 semaine🙏😅, maison vidée et clés données! Une page qui se tourne. En décembre j’espère nous aménagerons dans notre logement définitif! Bonne semaine… dans votre jolie mini 😊👍!!

      J'aime

  12. Comme toujours, tu sais parler de choses graves avec humour sans tomber dans le pathos, et ça j’adore !
    Appelez les copines et vider mon sac : c’est ce que je fais de mieux en ce moment, LOL ! Me tenir éloignée du JT : c’est également ce que je fais très régulièrement en ce moment ! Comme tu le dis si bien, il ne s’agit pas de faire l’autruche et d’ignorer tous les problèmes… juste de savoir se préserver quand il faut en savourant ce qu’il nous reste de positif.
    Merci pour ce billet Isalès. Gros bisous 😘

    Aimé par 1 personne

  13. Bonjour, je vis tout simplement en gardant toujours le sourire et en avançant malgré les événements de la vie… Je m adapté et restant toujours positive. C’est ma force ! Je suis en bonne santé tout comme tout ceux que j aime : c est l essentiel !!! Bizz

    Aimé par 1 personne

  14. Bonsoir Isalès, merci pour tous ces précieux conseils qu’il faut bien garder en tête.
    Notre périmètre de bien bien-être se réduit un peu plus chaque jour 😢
    Mais rester positive est essentiel !! Je m’adapte à chaque nouvelle organisation
    Bisous et belle soirée

    Aimé par 1 personne

  15. Bonjour Isalès, je suis heureuse de vous retrouver car je ne sais pourquoi , je n’avais plus de nouvelles de vous. Pourtant je suis toujours abonnée à votre blog ????? Oui c’est vrai , il faut positiver mais c’est dur car comme Corinne, j’ai une fille dans l’enseignement et un de mes gendres a sa propre boite dans l’événementiel. Donc du souci pour moi . Hier j’ai du aller au centre ville de Montpellier et je suis revenue assez démoralisée. Je n’ai plus reconnu ma ville si joyeuse et si animée . Pourtant j’essaie de positiver !!! Très amicalement . Maryse

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Maryse! Ravie de vous retrouver aussi, les mystères de l’informatique… Peut-être ma newsletter a-t-elle atterri tristement dans vos spams😄. Oui ce n’est pas simple pour beaucoup en ce moment et les mamans (et les filles) aussi que nous sommes ont beaucoup de raisons de se faire du souci. Surtout que nous ne sommes pas éduquées au danger car notre société française est une des plus protectrices de la planète quoi qu’on en dise. J’imagine bien la vision déprimante de notre ville habituellement si vivante. Il faut croire à notre force d’adaptation immense et à notre capacité à nous réinventer. L’essentiel est de rester en forme et de prendre soin de notre entourage. Prends bien soin de toi Maryse, bises. ❤

      Aimé par 1 personne

  16. Bonjour Isalès. Merci pour ta réponse qui m’afait plaisir? Je viens de feuilleter quelques spots que j’avais ratés et j’ai vu que tu faisais partie d’un club de lecture, étant une fervente lectrice , pourrais tu me dire s’il est à Montpellier et si je pourrais m’y inscrire car justement j’en cherche un. Merci

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Maryse, non je ne fais pas partie d’un club de lecture, javais simplement demandé à mes followeuses sur fcb de partager sur un post leurs coups de coeur de lecture, et c’est ce que j’ai retranscrit ici dans l’article pour en faire profiter toutes les letrices du blog et avoir dautres conseils partagés en commentaires. Voilà Maryse😉📚 bisous

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.