Les cacahuètes du Café Mary

La vie est magicienne et nous réserve son lot de petits plaisirs précieux quand on s’y attend le moins.

#vintage #souvenirs #seventies #eighties

Hello les amies!

Je vis en ce moment, comme sûrement d’autres parmi vous mes fidèles lectrices, des évènements personnels accaparants. Quand on a la chance d’avoir encore ses parents après 50 ans ou 60 ans, on se retrouve inéluctablement confrontée à la réalité de la vieillesse dans des conditions plus ou moins difficiles, et à la gestion d’affaires familiales. Mais la vie est magicienne ! Car même dans les moments les plus cahotiques, elle nous réserve son lot de petits plaisirs précieux et inattendus😊!

Retrouver sa ville natale 40 ans après !

J’ai revu la semaine dernière la ville dans laquelle je suis née et où j’ai vécu mes 18 premières années jusqu’en 1982. A l’époque, une fois le bac en poche, je n’ai pensé qu’à une chose : PARTIR ! C’est ce que j’ai fait, et je ne suis jamais revenue durant 40 années…

La rencontre, un peu appréhendée, ne fut donc pas banale, surtout que je n’avais qu’une petite heure devant moi pour arpenter les ruelles du passé.

Une heure intense!

Epousseter les vieux souvenirs 😊🌱

Me voici donc catapultée à Aurillac le temps de régler quelques affaires familiales. Oui c’est un scoop, votre blogueuse du sud est Auvergnate et fan de Saint Nectaire 😄!

Affublée de mes souvenirs d’enfance et d’adolescence rangés depuis si longtemps au pied des volcans dans une case austère et enneigée de ma mémoire, je dois dire que je suis restée perplexe et même carrément chamboulée en arrivant en ville.

Façades extrêmement soignées, jolies boutiques, ruelles parfaitement décorées et entretenues, terrasses de café gaies et conviviales… Rien ne collait avec mon souvenir figé depuis toutes ces années. Bien sûr, le soleil qui rayonne sur la ville en ce mois de juillet 2022 joue son petit rôle, mais quand même…!

Aurillac, place du square

Si j’avais su, je serais revenue!

Au bout de quelques minutes à flâner dans ce décor inattendu, je me suis peu à peu sentie mieux. Quelle chance d’épousseter enfin les vieux souvenirs, de repeindre la toile, de caresser les cicatrices avec les yeux du présent, mes yeux de quinqua ! L’opportunité d’adoucir le passé est un cadeau au milieu des soucis.

Au Grand Café Mary

Mon plaisir alla crescendo place du square, devant l’emblématique Grand Café Mary, une institution depuis 1896. Il s’appellait à l’origine Le Grand Café Bazet, « The place to be » à Aurillac à la fin du XIXème siècle! Dans les années 70 et 80, le Grand Café Mary était surtout le QG de tous les lycéens et lycéennes de la ville, il l’est peut-être encore aujourd’hui. J’y ai passé « quelques » heures délicieuses et non autorisées avec les copines de classe😊.

Cafe-Mary-Aurillac-le-bar
Edouard Hopper aurait adoré !

En m’approchant de l’entrée qui donne sur la rue Emile Duclaux, il m’est alors apparu derrière la vitre, dans sa robe de plastique rouge, intact, l’authentique distributeur de cacahuètes, le modèle d’origine c’est sûr, toujours à la même place, prêt à débiter ses arachides pour quelques centimes!

Il m’a soufflé : « Je te reconnais, VIENS, APPROCHE… » (ma madeleine de Proust parle) Forcément, je n’ai pas résisté, j’ai passé la porte et tiré le tabouret sous le grand comptoir.

– Un expresso s’il vous plaît !

Edouard Hopper aurait adoré…

Rien n’a changé, tout est là merveilleusement entretenu. Les miroirs rétro d’époque, les colonnes à facettes, les banquettes, les appliques, le vieux bar en chêne mouluré magnifique, l’éclairage circulaire au plafond, le babyfoot, lue billard… Un délicieux mélange d’Art Nouveau et de style années 70.

Merci aux propriétaires amoureux des lieux qui m’ont offert cet instant enchanteur! Il ne manque que les tilts des flippers, l’appétit bruyant de pac-man et le son métallique du juke-box. Mais en écoutant bien je crois les entendre, et le rire des copines aussi, derrière le tintamare du percolateur et la voix de la ravissante serveuse.

Belle journée les amies❤️!

J’espère que ce petit partage vous a plu, je vous souhaite d’excellentes vacances, prenez soin de vous et surtout, restez bien à l’affût des moments magiques autour de vous😉!

J’aime vos commentaires! vous pouvez partager vos impressions et vos bons petits plans avec toutes les lectrices! Pour cela il suffit de créer un compte WordPress avec juste une adresse mail lors de votre premier commentaire.

Vous avez aimé cet article? Vous pouvez vous abonner gratuitement par e-mail pour recevoir mes prochains billets dans votre messagerie. En bas de page, vous pouvez aussi liker ma page Facebook ou me retrouver au choix sur Instagram  ou Pinterest!

22 commentaires

  1. On a toutes notre café Mary et notre petite ville, qui nous semblait désuète et que l’on redécouvre des années plus tard ! Oui, la vie s’est bien chargée de nous changer mais ce retour aux sources a toujours un joli goût de nostalgie comme un bonbon que l’on aurait oublié au fond de son sac, il est un peu collé au papier, on hésite, et puis …mmm il est tellement doux. Alors merci pour cet article qui a réveillé beaucoup de souvenirs.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh que vouii je vous comprends. Ma madeleine à moi s’appelle Château Gombert. Je viens d’y passer 1 week-end avec ma sœur pour aider nos parents avec l’entretien de leur maison. Les copines de l’allée, les souvenirs de chaque pierre le regard chalereux des voisins que de petits bonheurs nous avons revécu…..nos yeux d’adulte gomment les vilains nuages et les mauvais moments…pour nous laisser voir au travers du prisme de l’âge les merveilleux moments de notre passé. Bon week-end à vous toutes les quincas…

      J’aime

  2. C’est tellement joliment raconté que j’étais à vos côtés… j’ai ressenti les émotions… ce passé qui remonte au cœur est un chemin que j’ai déjà parcouru… mélancolie et une certaine notion de culpabilité rendent ces chemins autant éprouvants que riches . Si partir semble évident à 18 ans, revenir, c’est comme guérir d’un bout de notre vie, qui finalement nous manquait… et si en plus, nous retrouvons les cacahouètes de notre jeunesse, les larmes qui manquaient couler, sèchent bien vite pour un grand sourire 😄
    Merci et courage, je n’oublie pas le but du voyage…🙏

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Chantal, je suis très touchée par ton message. C’est juste tout ce que tu évoques, le sentiment est complexe et riche et oui la culpabilité intervient aussi au milieu des cacahuètes! Bises et encore merci d’avoir accompagné cette émotion, bonne soirée😉😘!

      J’aime

  3. Coucou Isalès,
    Merci d’avoir partagé ton voyage dans le temps, chargé d’émotions… C’est tellement bien écrit et tellement bien peint (par Hopper 😉) que cela m’a instantanément replongée dans mes propres souvenirs d’enfance.
    Très bon week-end 🌞 🌞 🌞

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! Contente que cela t’ait plu et replongée dans tes prpres souvenirs😊! C’est clair que l’âme de Hopper traînait par là, cela m’a de suite frappée! Très bon week-end à toi aussi!🙋🏻‍♀️😊

      J’aime

  4. Magnifique témoignage, merci pour ce joli message. Savoir trouver des petits bonheurs dans les moments délicats, permettre aux souvenirs de se nuancer pour garder les belles images, c’est presque plus qu’un art de vivre… une philosophie !
    J’ai aussi la chance de jouir de cette disposition mentale, un vrai cadeau (du berceau ? pas sûre, je pense qu’on peut aussi sinon l’acquérir, du moins la cultiver soigneusement !)
    Je t’envoie toutes mes ondes positives pour les démarches familiales concernant les parents vieillissants

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Catherine pour ta fidélité, tes partages et ton soutien, j’accueille bien volontiers toutes tes bonnes ondes sur cette jolie note philosophique ! C’est une chance oui que nous partageons là et qui adoucit la vie😉. Bon week-end autour de ton lac!

      J’aime

  5. J’adore cette façon de nous faire retourner dans une époque de notre vie, pas toutes de la même époque sans doute, où nous étions insouciant.
    Moi ce n’était pas le même café, c’était à Angoulême, mais un café « haut lieu du rugby » et c’était pas triste.
    ça fait du bien ce petit retour aux sources mêmes si les raisons de ce retour ne sont pas réjouïssantes
    Bon WE et merci pour les articles, j’adore, même si je ne mets pas toujours un mot

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Danielle, je vous remercie beaucoup c’est adorable. Ravie de vous avoir emmenée avec ce petit récit jusqu’au café de votre adolescence, j’imagine bien que cela n’a pas dû être triste, le rugby est un monde très joyeux..! Bon dimanche ☀️!

      J’aime

  6. Bonjour Isa,
    Quel plaisir de te lire. J’adore ton style d’écriture.
    Merci pour cet émouvant article ( et merci aux quinquas qui ont si bien résumé ma pensée). Tout est dit.
    Tu as mis le doigt sur qq chose qui nous touche et fait émerger des sentiments parfois contradictoires : les souvenirs de jeunesse.
    Pour ma part ce fut des années de lycée et de fac à Aix en Provence, sur le cours Mirabeau au café Les 2 G comme on disait (les 2 Garçons), assises au fond, sur les banquettes en simili cuir, nous refaisions le monde mais surtout nous espérions repartir « accompagnées  » .
    Je connais aussi ces moments épuisants mais inéluctables.
    Je t’envoie toute mon amitié et mon soutien. 😘💋💋

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Lydie, je suis émue d’avoir éveillé des souvenirs chez chacune d’entre vous et je t’imagine bien au fond sur ta banquette en skaï😊. Merci d’être passée par là. Ton empathie, ton soutien et ton amitié me vont droit au coeur❤

      J’aime

  7. Hello Isa, je deviens moi aussi en ce moment la maman de mes parents. Cette période est difficile mais fait partie de la vie. Il faut également soutenir les enfants et nous entrons en résilience. Je pars quelques jours dans la ville de mon enfance, j’espère trouver les mêmes souvenirs que toi ! Bel été, bises

    Aimé par 1 personne

  8. Je les entendais aussi les tilts du flipper, mon café Mary à moi s’appelait le « Littéraire » et tu m’as replongée dans ce bel espace temps plein de rires, de larmes, de coups de cœur, de révisions, de promesses, de drague et de projets.*
    Hummm merci Isales

    Aimé par 1 personne

    1. Avec plaisir Marie! Un bonheur pour moi de partager ce ressenti et d’éveiller les souvenirs de cet espace temps si précieux que nous partageons toutes un peu 😊!! Merci pour ton commentaire, c’est tout à fait ça ! Belle soirée😘

      Aimé par 1 personne

Répondre à corinne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.